Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/05/2010

Mons-la-trivale - Les gorges d'Héric

Extrait de Merveilles de la vallée du Caroux par Le solitaire du Caroux, 1887.

A l'extrémité de la montagne du Caroux, du côté du couchant, le regard du voyageur aperçoit une gorge noire, profonde surmontée de pyramides de pierres. C'est la gorge d'Héric à quelques centaines de mètres du Verdier.

Quand on pénètre pour la première fois dans cette gorge sauvage, on est saisi de stupeur à la vue des bouleversements de la nature, de ces énormes roches qui ont roulé dans la rivière. Dans cette solitude, les oreilles n'entendent que le bruit étourdissant des eaux de la rivière et les cris perçants des aigles et des éperviers qui planent dans les airs.

mons-006.jpg
(Gorges d'Héric - Gouffre des cerisiers avec sa cascade)

Pour dédommager le touriste de sa pénible excursion, la nature a fait sortir du sein de la rivière une source d'eau minérale ferrugineuse et gazeuse qui produit les meilleurs effets sur la santé. Cette eau bienfaisante opère beaucoup de guérisons parmi nos braves campagnards. Elle a les mêmes propriétés que l'eau de Vichy.

Nous engageons nos lecteurs d'aller faire un petit déjeuner à la source d'Héric. Cette eau leur procurera le meilleur de tous les assaisonnements, l'appétit, qui faisait trouver délicieux aux Spartiates leur fameux brouet noir.

mons-007.jpg
(Gorges d'Héric - Le chaos)

 

Commentaires

je les connais bien ces gorges, pour les avoir grimper!!!!!!

Écrit par : galinette34 | 26/05/2010

frederic foures 53ans petit fils d alfred et marie habitant sur la place de mons la trivalle.petit je voyais le sourel dernier habitant d heric echancher du miel avec mon grand pere contre du jardinage.il est mort depuis lomgtempsmais la famille saussol fait revivre le village grace ason gite.quant a moi tennisman ala carriere terminee je chasse avec mes amis de la diane de mons dans ce chaos du caroux ou chaque rocher arbre gouffre porte un nom pour ceux qui sont d ici.cette tradition orale se perdra bientot.quisaura encore dans trente qu avec la meule dans les ruines du moulin au depart du vialais nos grands parents faisait la farine de chataigne etcharbonnaient avec le chene et utilisaient le cable

Écrit par : foures | 12/05/2013

le cable servait a sauter le rec d heric avec le charbon de bois.qui ira encore poser les filets dans le vialais comme je le fais une fois par an pour perpetuer des traditons que mon oncle lucien foures decede m a appris.ce petit mot pour mon aieul alfred son pere ernest son grand pere casimir foures.ils sont dans chaque poste de chasse qui a un nomet m accompagnent a chaque fario que je sors du ruisseau.ps la source ferrugineuse a depuis longtemps ete emportee par une crue sous le pont des soupirs dommage qu elle n ait ete recaptee.ma grand rammenait des bouteilles dans une corbeille sur sa tete jusqu au village

Écrit par : foures | 12/05/2013

Bonjour Monsieur Foures,

C'est avec grande attention que j'ai lu vos commentaires sur votre famille, le caroux, les gorges d'héric , la chasse, la pêche etc...Depuis 7 ans, mon épouse et moi avons achetés une maison dans le petit hameau de LaCoste!! super, que du bonheur. Des gens formidables, gentils, aimables. Une nature unique, et encore vraie!!.
Etant chasseur moi même, j'ai eu l'occasion de faire connaissance avec M. Bouisson de Mons, ainsi que d' Eric, le vigneron.

J'ai 58ans et quand je lis ce que vous avez vécu avec votre père, votre grand-père, la pêche, les vraies farios!!, la chasse, je me revois quelques années auparavant.

Il serait peut-être sympa de se rencontrer et de parler de tout cela.
Nous venons à chaque congé scolaire. Notre prochain séjour sera pour les congés de Noël.
Nous sommes très amis avec Jean et Julienne Cauquil.

Dans l'espoir que mon message vous parviendra.

A Bientôt.

Jean_marc Titeux.

Écrit par : J-M Tieux | 19/11/2014

je viens de trouver votre message.c est avec grand plaisir que j evoquerais avec vous des traditions qui me tiennent a coeur et que je m efforce trop peu souvent de perpetuer temoins d un heritage culturel representant mes racines mais condamne a disparaitre .a bientot peut etre .frederic foures

Écrit par : foures | 31/12/2014

Les commentaires sont fermés.