Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/05/2010

Béziers - Dejanire aux arènes de Béziers

Texte extrait de L'illustration, 3 septembre 1898, DEJANIRE A BEZIERS

Une très intéressante expérience artistique vient d'être faite à Béziers. On a donné, le 29 août, en plein jour dans les vastes arènes toutes neuves que possède cette ville, la première présentation de Déjanire, tragédie en quatre actes de M. Louis Gallet, inspirée de Sophocle et de Sénèque, avec chœurs, musique de scène et ballet de M. Camille Saint-Saëns. La partie dramatique a été interprétée par des artistes de l’Odéon: MM. Dorival et Dauvilliers; Mmes Segond-Weber, Cora Laparcerie et Odette de Fehl. Mme Jane Habuteau, du même théâtre, récita un prologue de circonstance. L’éminent compositeur dirigeait lui-même l'exécution de son oeuvre, dont M. Duc et Melle Armande Bourgeois, de l'Opéra, ont chanté les soli.

Numériser0036.jpg
(Béziers - Le décor de Déjanire - Photo l'illustration 1898)

Deux musiques d'harmonie avaient été adjointes à l’orchestre, composé de harpes et de violons. Sur la scène, adossée au toril des arènes à ciel ouvert, un immense décor de Jambon, couvrant 4,000 mètres de toile et représentant: au premier plan, les portiques du palais; au fond, le bûcher dressé parmi les arbres, puis la ville d'Oechalie et la lointaine perspective des montagnes. Ce tableau vraiment grandiose a produit tout son effet, lorsqu’il s'est animé, au jeu des acteurs. Favorisée par le soleil du Midi, cette représentation a obtenu un succès d'enthousiasme devant les dix mille spectateurs entassés sur les gradins. Belle journée, en somme, où le comité des fêtes de Béziers et son président, M. Castelhon de Bauxhostes, ont trouvé la juste récompense de leur heureuse initiative.

beziers-074.jpg
(Béziers - Armide, 2eme acte, la haine poursuivant Armide de ses imprécations)

17/05/2010

Lunel - La cansoun de pesca luna

Merci à Pascale de m'avoir envoyé ces cartes postales.

La cansoun d'as giens de Lunel

Ay si ya lous giens dé Lunel
Qué tougiours nénfan quaouquna
Sanerou amagina dana pesqua la Luna

Numériser0007.jpg
(Lunel - Pesqua Luna)

La Luna éra cougiada
Créyen qué sera négada
Lanérou toutés pesqua
en dun paniez traouqua

Numériser0033.jpg
(Lunel - Pesqua Luna)

10/05/2010

Montpellier - Assassinat du professeur DELPECH

Texte tiré de Vieilles rues de Montpellier, L.H. ESCURET, 1956

Dans l'après-midi du 29 octobre 1832, assis dans son cabriolet ayant près de lui son domestique, le professeur Jacques Mathieu DELPECH se rendait suivant sa coutume à sa clinique. Derrière la fenêtre de la maison MALET, située à cent pas environ de l'établissement, un nommé DEMPTOS de Bordeaux guettait son arrivée. Voyant venir la voiture, il saisit un fusil, descend rapidement l'escalier et se place sur la porte de la maison; DELPECH l'aperçoit, le reconnaît et fait signe de s'arrêter. Aussitôt part un coup de feu. DELPECH s'affaisse sans pousser un cri. Le meurtrier craignant de ne pas avoir atteint son but tire une seconde fois, mais c'est le domestique qui a reçu son maître dans ses bras, qui tombe, à son tour, mortellement frappé; le cheval s'effraie, part comme un trait et s'arrête machinalement devant la porte accoutumée, pendant que l'infortuné DELPECH, tombé du cabriolet, expirait sur la route.

Numériser0003.jpg
(Montpellier - Hôpital suburbain, statue de DELPECH)

L'assassin rentra alors rapidement dans sa chambre et se suicida d'un coup de pistolet. Atteint d'un varicocèle dont il souffrait, DEMPTOS s'était fait opérer par le professeur DELPECH et se montra très satisfait du résultat de l'opération. Il devait revenir à Montpellier, l'année suivante pour y commettre son crime. La veille on l'avait vu au théâtre en compagnie du professeur, avec lequel il avait eu, paraît-il, au cours de la soirée, une très vive altercation. A l'époque on pensa que le professeur DELPECH, consulté sur la convenance d'une union à laquelle Demptos aspirait, avait pu donner un avis défavorable; ce dernier aurait voulu obtenir une rétractation ou se venger et c'est cette funeste résolution qui l'emporta.

Numériser0188.jpg
(Montpellier - Entrée de l'Hôpital suburbain)