Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/05/2010

Mons-la-trivale - Les gorges d'Héric

Extrait de Merveilles de la vallée du Caroux par Le solitaire du Caroux, 1887.

A l'extrémité de la montagne du Caroux, du côté du couchant, le regard du voyageur aperçoit une gorge noire, profonde surmontée de pyramides de pierres. C'est la gorge d'Héric à quelques centaines de mètres du Verdier.

Quand on pénètre pour la première fois dans cette gorge sauvage, on est saisi de stupeur à la vue des bouleversements de la nature, de ces énormes roches qui ont roulé dans la rivière. Dans cette solitude, les oreilles n'entendent que le bruit étourdissant des eaux de la rivière et les cris perçants des aigles et des éperviers qui planent dans les airs.

mons-006.jpg
(Gorges d'Héric - Gouffre des cerisiers avec sa cascade)

Pour dédommager le touriste de sa pénible excursion, la nature a fait sortir du sein de la rivière une source d'eau minérale ferrugineuse et gazeuse qui produit les meilleurs effets sur la santé. Cette eau bienfaisante opère beaucoup de guérisons parmi nos braves campagnards. Elle a les mêmes propriétés que l'eau de Vichy.

Nous engageons nos lecteurs d'aller faire un petit déjeuner à la source d'Héric. Cette eau leur procurera le meilleur de tous les assaisonnements, l'appétit, qui faisait trouver délicieux aux Spartiates leur fameux brouet noir.

mons-007.jpg
(Gorges d'Héric - Le chaos)