Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/10/2007

Villeneuve lès Maguelone - Capitale du chasselas

Villeneuve-lès Maguelone était à cette époque la capitale du raisin de table. Ce commerce a connu ses heures de gloire au début du XXème siècle, au bénéfice de nombre des habitants de ce village tranquille de la banlieue montpelliéraine. Mais cette époque est révolue et bien qu'il reste encore quelques vignes sur la commune, je ne pense pas que l'on trouve une parcelle de chasselas, ce bon raisin de table si doux et si sucré. Témoignage de ce passé luxuriant, il reste quelques maisons de maîtres et autre maisons vigneronnes.

Ces cartes sont restées vierges, elles n'ont pas été postées mais elles datent vraisemblablement des années 30. Je vais donc commenter ces cartes avec les souvenirs que j'ai de ces lieux.

medium_villeneuve-maguelone-03.jpg
(Villeneuve - Avenue de la gare)

C'est la seule rue du village qui peut prétendre au nom d'avenue. A la différence des rues, boulevards, faubourgs, une avenue est bordée d'arbres, ici des platanes. Cette rue est la rue principale du village, en venant de Montpellier. En arrière de cette photographie, il y avait autrefois un moulin, moulin à blé puis moulin à huile (d'olives) et il existe encore des personnes qui disent, lorsqu'ils vont se promener vers la gare, "je vais au chemin du moulin". Le monuments aux morts, sur la gauche de cette photo, est le monument élevé par la paroisse en mémoire des enfants de Villeneuve morts en 1914/1918. Ce monument est sur le point d'être démoli pour laisser la place à des maisons individuelles. La plaque et le christ en croix devraient être déplacés près du cimetière.

medium_villeneuve-maguelone-04.jpg
(Villeneuve - Avenue de la gare)

Même rue que ci-dessus mais plus près du coeur du village qui se trouve en fond, après la mairie dont on aperçoit le clocher. C'est le secteur des propriétaires viticoles aisés, des maisons de maitres. La maison de gauche dont la façade porte l'incription "1867", est certainement la plus belle du village. Elle possède au rez-de chaussée 2 colonnes qui lui donnent des allures d'octroi ou de temple grec, et au niveau du balcon, une statue représentant le médecin "Arnaud de Villeneuve" qui a donné son nom à la maternité de Montpellier. Elle a longtemps appartenu à une famille SENEAUX ou SENAUX. Mr SENAUX fût vers 1900, le premier villeneuvois à posséder un voiture à moteur. A droite près du facteur, un murier-platane, arbre qui a été cultivé pour la production du ver à soie. Cet arbre a donné son nom à la salle de sports construite dans les murs du garage que l'on devine à gauche de cette carte "la salle des muriers".

medium_villeneuve-maguelone-09.jpg
(Villeneuve - Monument aux morts)

Le monument aux morts municipal trône au milieu de la place des héros. En effet, la discorde entre la municipalité et la paroisse conduisit chacune des parties à ériger leur propre monument, l'un béni par le prêtre de la paroisse et l'autre salué par la république. Cette place servait autrefois de terrain de jeu, pour la pétanque mais elle a été pavée il y a une trentaine d'années.

medium_villeneuve-maguelone-05.jpg
(Villeneuve - Les écoles)

Construit sur un ancien cimetière, l'école de Villeneuve a vu passer des générations de villeneuvois. Le bâtiment du fond accueillait la maternelle et avait sa propre cour. La bâtiment central était coupé en deux, comme cela est encore visible de nos jours, sur la façade. A droite, l'école des filles, et à gauche, celle des garçons. Le même partage existait à l'intérieur des bâtiments et dans la cour de récréation. Les jardins suspendus de la façade ont été supprimés il y a une quinzaine d'années, pour faciliter et sécuriser l'accès à l'école.

Pour en savoir plus sur Villeneuve, consultez le site d'Alain GUERRERO:
http://perso.orange.fr/villeneuve.les.maguelone.guerrero/

01/10/2007

Beziers - le canal du Midi

Béziers et l'oeuvre de Pierre Paul RIQUET

Comment évoquer la cité bittéroise sans parler du canal qui le traverse et de son inventeur ? Pierre Paul RIQUET, enfant du pays issu d'une famille aisée, y engloutit toute sa fortune mais quel témoignage il nous a laissé ! En son honneur, je reproduis ici un extrait de la première lettre de Paul RIQUET à COLBERT. Notre inventeur ne manquait pas d'argument pour convaincre son roi.

Bonrepos, le 26 novembre 1662
Je vous écris de ce village sur le sujet d'un canal qui pourrait se faire dans cette province du Languedoc pour la communication des deux mers.

medium_beziers-029.jpg
(Béziers - Pont canal)

Vous vous étonnerez que j'entreprenne de vous parler d'une chose que apparemment, je ne connais pas et qu'un homme de gabelle se mèle de nivelage, mais vous excuserez mon entreprise lorsque vous saurez que c'est de l'ordre de monsieur de Toulouse que je vous écris. Il y a quelque temps que ledit seigneur me fit l'honneur de venir en ce lieu, soit parce que je suis voisin et hommager, ou pour savoir de moi les moyens de faire ce canal, car il avait ouï dire que j'en avais fait une étude particulière. je lui dis ce que j'en savais et lui promis de l'aller voir à Castres à mon retour de Perpignan, et de le mener de là pour lui en faire voir la possibilité.

medium_beziers-001.jpg
(Béziers - Vue générale prise des sept écluses)

Je l’ai fait et ledit seigneur a été visiter toutes choses qui s’étant trouvées comme je les avais dites, ledit seigneur Archevêque m’a chargé d’en dresser une relation et de vous l’envoyer. Elle est ici incluse, mais en assez mauvais ordre car n’entendant ni le grec ni le latin et à peine sachant parler le français, il n’est pas possible que je m’explique sans bégayer. S’il vous plait de lire ma relation, vous jugerez que ce canal est faisable, qu’il est à la vérité difficile à cause du coût mais que regardant le bien qui doit en arriver, l’on doit faire peu de cas de la dépense.

medium_beziers-081.jpg
(Béziers poétique et pittoresque - Statue de Paul RIQUET)

… on trouve des routes aisées et des rivières qui peuvent être facilement détournées de leur anciens lits et conduites dans ce nouveau canal par pente naturelle et de leur propre inclinaison. Vous avez pour cela mille moyens, monseigneur, et je vous en présente encore deux que vous jugerez très avantageux au roi et à son peuple, quant il vous plaira de considérer que la facilité et l’assurance de cette navigation fera que le détroit de Gibraltar cessera d’être un passage nécessaire, que les revenus du roi d’Espagne à Cadix en seront diminués et que ceux de notre roi augmenteront d’autant sur les fermes des Trésoriers et des entrées de marchandises en ce royaume, outre les droits qui se prendront sur ledit canal qui se monteront à des sommes immenses.

Pierre Paul RIQUET

24/09/2007

Saint Gervais sur Mare - Les ponts

Début 19ème à Saint-Gervais-sur-Mare. Un pont majestueux sépare 2 côtés de la ville, la vieille ville, son église fleurie et ses fortifications et une ville nouvelle où se développe les activités commerciales. En amont, d'autres ponts permettent de traverser la Mare, rivière tranquille, en général. Ce sont le pont de Notre Dame et le pont des Trois dents.

 

Bien chère Emilie,
Tu ne saurais croire le plaisir que nous avons eu de voir Mr Pujol. Il est toujours le même, gai et aimant à rire. Nous avons tout le temps parlé de toi longuement. J'étais loin de penser de le revoir sitôt.

medium_st-gervais-16.jpg
(Saint-Gervais-sur-Mare - Arrivée des troupes) 

Il a dû te dire qu'il nous avait trouvé bien vieillis car les peines et les morts ne ménagent personne. Aussi, rien ne nou fait plaisir. Je ne sors pas du tout. J'ai le petit fatigué. Il n'a que treize ans et demi et facilement, on lui donnerait 15 ans. Avec ces chaleurs qu'il fait depuis quelques jours, il commence à être fatigué. Justement hier, Paul l'a vu au moment de partir, qu'il venait du lit.

medium_st-gervais-17.jpg
(Saint-Gervais-sur-Mare - Vue centrale, arrivée du Courrier)

Je suis obligée de le sortir encore de l'école. Cela m'est arrivé en été plusieurs fois. Il ne mange pas et me donne beaucoup de soucis. D'après le docteur, il lui faut le grand air. il m'a dit de le changer de climat et nous avons décidé d'aller au pays de son père passer une quinzaine de jours ou trois semaines. Nous verrons si cela lui fait du bien. Nous serions parti un de ces jours mais on a toujours quelque chose à préparer.

medium_st-gervais-03.jpg
(Saint-Gervais-sur-Mare - Le pont de la ville)

Nous comptons y aller Lundi ou Mardi de la semaine prochaine. Pour des enfants, il faut faire des sacrifices. Il semble toujours que l'air va nous les emporter. Rosa me prie d'être son interprête pour te dire, pour elle, mille choses affectueuses de sa part.

medium_st-gervais-04.jpg
(Saint-Gervais-sur-Mare - Les 2 ponts de Notre Dame)

Je m'arrête, Chère Emilie, car je veux que les cartes arrivent le plus tôt possible pour te donner de nos nouvelles. Je sais que Paul le fera de vive voix. Reçois de ton amie, ses meilleurs souvenirs, qui t'embrasse bien fort.

Marguerite ALIBERT

medium_st-gervais-30.jpg
(Saint-Gervais-sur-Mare - Rivière de la Mare au pont de Trois Dents)