Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/03/2009

Beziers - Cathédrale St Nazaire

La cité historique de Béziers est l'une des villes les plus pittoresque du département. Héritière d'un passé qui en fit l'une des capitales septimaniennes, siège d'un évêché les plus anciens de France, la vieille ville, du haut de son promontoire dominant l'Orb, a su traverser les siècles en gardant un charme authentique.

Extrait d'une notice sur Béziers, vers 1900

La ville ancienne s'élève depuis l'Orb jusqu'au plateau sur lequel les quartiers neufs se sont étendus à l’aise. Le point culminant domine le fleuve de plus de 50 mètres. Sur une partie de son périmètre, Béziers était en terrasse. Cette situation, renforcée par de puissantes murailles fit de la cité une des plus fortes places du moyen-âge. Aujourd'hui encore, une partie des remparts domine l'Orb et le ruisseau de Bagnols. Grâce à la masse puissante de l'ancienne Cathédrale St-Nazaire, ils font de ce côté de Béziers un saisissant décor.

beziers-067.jpg
(Béziers - Vue générale)

Saint-Nazaire est une de ces églises fortifiées si nombreuses dans la région méditerranéenne. Malgré ce caractère de forteresse, elle est fort belle et riche en vitraux. Une rose charmante s'ouvre entre les deux tours de la façade.

beziers-012.jpg
(Béziers - Cathédrale St Nazaire, parvis)

Sur un des côtés de la cathédrale, un beau cloître gothique renferme un musée épigraphique. C'est une admirable chose: des faisceaux de colonnettes entourent les piliers jusqu'à l'envolée des arcades ogivales; ces piliers atteignent la galerie supérieure et se terminent par d'élégants pinacles. S'il était débarrassé des gravats, des ronces et des ordures qui le souillent, le cloître retrouverait sa beauté primitive avec le charme des vieilles choses et la grâce mélancolique imprimée par la végétation amie des ruines, croissant dans les interstices de la pierre.

beziers-059.jpg
(Béziers - Le cloître St Nazaire)

De la place avoisinant Saint-Nazaire, la vue est belle sur les grandes campagnes du Biterrois. Au pied de la terrasse, l'Orb, retenu plus bas par un barrage, semble immobile. Un vieux pont ogival, aux lignes inégales, traverse l'Orb et accroît le caractère pittoresque de ce tableau dont le point capital est toujours l'église Saint-Nazaire, admirable de couleur, de proportion et aussi d'élégance, grâce à la ceinture de colonnettes qui enveloppe la partie supérieure de la tour.

beziers-048.jpg

03/11/2008

Enserune - Le tunnel du Malpas

Le jeu du Canal

En 1685, quelques petites années après l'inauguration du canal du Midi construit par Pierre Paul RIQUET, l'ingénieur Andréossy, un de ses collaborateurs, édite un bien curieux petit livre. Il va nous permettre, tout en jouant, de faire connaissance avec les principaux ouvrages d'art du canal. A la dernière page du livre, fait suite un dépliant grand comme un mouchoir, qui représente l'oeuvre de Riquet. Sur ce plan, s'allonge un colimaçon de 68 disques numérotés. Cela représente le canal et les 68 disques sont les écluses et les ouvrages d'art les plus dignes d'admiration. Règles du jeu et le dépliant ouvert sur la table, Andréossy nous invite à jeter les dés. Les règles du jeu, on les devine. Il s'agit de cheminer sur le canal et d'arriver le premier au but, le port de Sète. Les étapes sont plus ou moins favorables aux joueurs. Tout ceci n'a rien d'original, c'est tout simplement imité du jeu de l'oie.

beziers-032.jpg
(Environ de Béziers - Le Malpas, tunnel du canal)

Le point de départ, la case 1, est l'écluse de Garonne double à Toulouse.
Case 6 : le bureau du canal
Case 12 : hôtellerie de la dînée
Case 19 : Lieu le plus remarquable du canal, le bassin de Naurouze, tout le monde descend. Il doit visiter la rigole que fait la double cascade de part et d'autre du bassin ainsi que le réservoir de Saint Ferreol
Case 25 : les 4 écluses de St Roch
Case 47 : Triple écluse de Trèbes
Case 58 : Pont canal de Répudre, le seul et unique pont destiné à faire passer des barques au dessus
Case 59 : Chaussée de Cesse
Case 60 : Tunnel du Malpas
Case 61 : Les dix écluses de Béziers
Case 65 : Ecluse ronde d'Agde

En rouge, les 7 merveilles du canal, selon Andréossy.

naurouze-2.jpg
(Naurouze - Le canal et l'écluse)

11/08/2008

Maguelone - Berceau de Montpellier

Il existe sur notre côte languedocienne, un lieu, en bord de mer, si chargé d'histoire que l'on a dû mal à s'imaginer ici même, une ville de plusieurs miliers d'habitants, deux ports, deux murailles fortifiées. Car avant Montpellier, il y a eu Maguelone et sa cité épiscopale dont il ne reste aujourd'hui que la cathédrale aux fortifications démantelées.

Extrait de Villes mortes du Golfe du lyon par Lenthéric, 1900

L'église de Saint-Pierre de Maguelone est comme toutes les églises de l'époque, régulièrement orientée: sa forme générale est celle d'une croix latine, ses arcs en plein cintre sont légèrement ogivés, ses rares fenêtres romanes, ses machicoulis contrés allant d’un contrefort à l’autre, sa plateforme dallée, lui donne l’aspect d’une véritable forteresse.

fbba2ab9981bbcdc4b499c1040cc121e.jpg
(Maguelone - Ancienne église Saint-Pierre, ensemble sud)

Il fallait en effet, à cette extrémité de la France, en face des corsaires mahométans d’Afrique et d’Espagne se mettre en état de résister à d’hostiles attaques. Nulle église ne fut mieux approprié à sa destination. Un édifice plus svelte, à flamboyants vitraux, eût été d’un ruineux entretien aux époques de tourmente maritime où la violence du vent rendait parfois périlleux le simple passage du pont de l’étang.

1812d61f238f26c10134d22c5c5eac4b.jpg
(Environs de Montpellier, Maguelone - L'église)

L’église de Maguelone, avec sa lourde masse et sa toiture de dalles à l’épreuve des plus rudes tempêtes, où l’on pouvait installer des engins de guerre si la nécessité se présentait d’y soutenir un siège, offrait de merveilleux moyens de résistance. Aussi est-elle parvenue jusqu’à nous presque intacte dans son gros œuvre.

5846d42094f63ce2fea4a6455390b9fe.jpg
(Maguelone - ancien évéché VIème et XVIème siècles, intérieur de l'église construite sous l'épiscopat de Galtier)

Richelieu, le puissant cardinal-ministre a tout rasé à l’entour de la vénérable église mais l’église elle-même a comme défié le marteau des démolisseurs. Richelieu n’a pas osé se montrer envers elle plus dur que les protestants dont le vandalisme, si barbare ailleurs, l’avait épargnée.

411dcee31696b5a8e783eddc3623a5c2.jpg
(Maguelone - Porte de la Cathédrale, XIème siècle)

Il a craint, on le dirait, d’encourir en la détruisant, la colère des saints apôtres qui, sculptés sur la façade du monument, semblent , avec leurs symboliques attributs des clefs et du glaive, en garder la porte et en protéger l’enceinte.