Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/01/2010

Paris - Les inondations de janvier et février 1910

Excursion exceptionnelle en région parisienne pour commémorer les cent ans d'une inondation spectaculaire de la capitale. La Seine atteint un niveau jamais observé. Les multiples barrages érigés dans les rues ne serviront à rien car l'eau remonte par les canalisations, par le sol, et soulèvent les pavés, les souterrains s'effondrent. Autre conséquence, les ordures ne peuvent plus être emportées, alors elles sont jetées par dessus les ponts. L'activité économique est réduite au strict minimum.

Inquiets par de tels événements relatés par la presse, les gens du Midi réclament des nouvelles à leurs cousins partis pour la Capitale. Ces 6 cartes postales ont été envoyées le 10 février 1910 à une famille de l'Hérault.

paris-033.jpg
(La crue de la Seine, Janvier 1910 - Le port St Nicolas)

Paris, 10 février 1910
Chère cousin,
Le pont qui est sur la carte est celui que nous avons traversé en allant au Musée du Louvre. Au milieu et un peu à gauche, tu reconnaîtras les dômes du Grand et du Petit Palais.

paris-028.jpg
(La crue de la Seine, Janvier 1910 - Le pont de la Concorde)

paris-032.jpg
(La crue de la Seine, Janvier 1910 - Le pont et viaduc d'Auteuil, légende erronée: radeau Quai de Billy)

Les parisiens se débarrassent des ordures ménagères en les jettant dans la seine, par dessus les parapets des ponts.

paris-029.jpg
(Paris-Venise, inondations 1910 - Vue d'ensemble sur la place Lachambeaudie)

Amusements dans les rues de la Capitale. On fait contre mauvaise fortune, bon coeur.

paris-030.jpg
(Inondations de Janvier-Février 1910 - Rue de Charonne)

Paris, 10 février 1910
Chère cousine,
Merci beaucoup pour ta gentille lettre. Nous n'avons pas souffert de l'inondation. Je t'écrirai un de ces jours pour te donner quelques détails.
Amitiés à vous tous.

paris-031.jpg
(Inondations de Janvier-Février 1910 - Rue traversière)

Ce que l'on aperçoit sur le sol, ce sont les pavés soulevés par l'eau de la nappe qui remonte. Au fond, un homme monte une passerelle pour permettre aux riverans de circuler sans se mouiller.