Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/03/2009

Agde - Le port de la ville noire

Agde, la ville noire, semble se plaindre de sa voisine, la ville de Sète qui lui fait ombrage dans son développement. Au 19ème siècle, le charbon est la matière première indispensable à l'industrie. Mais Agde n'a pas su profiter de l'exploitation des mines de houilles de Graissessac, c'est plutôt là, la cause de son déclin.

Extrait de l’ « Hérault historique illustré » de Albert et Paul FABRE, 1876.
Extrait d’une note manuscrite de Jules MAISTRE: La ville noire et la ville blanche.

Agde a été bâtie par le peuple le plus commerçant de l'Univers qui a laissé sur tous les bords de la mer intérieure de nombreuses traces de son passage et de sa civilisation, il faut donc croire que ce peuple avait compris, dès l'époque la plus éloignée, l'importance qu'elle prendrait un jour.

agde-04.jpg
(Agde - Hôtel de Ville, porte d'entrée)

Et cependant au lieu de prospérer, elle reste toujours stationnaire; sa population n'augmente pas, et ses murailles, malgré quelques rares exceptions, conservent toujours leur couleur noire.
Est-ce la poussière du charbon qui amène ce dernier résultat ?
Ou bien a-t-elle des usines assez nombreuses pour noircir ses rues et ses maisons, ainsi que cela a lieu dans tous les grands centres industriels d'Angleterre ?
Ni l'un ni l'autre.

agde-15.jpg
(Le grau d'Agde - Le pilotage)

Si vous interrogez les habitants sur le peu d'importance de leur ville et de leur port, ils vous diront:
« Ce qui nous nuit, c'est le port voisin qui n'est qu'à quelques kilomètres du nôtre »
et si, après avoir quitté cette ville, vous arrivez à cette dernière dont le voisinage parait si fatal à la première, et que vous vous étonniez de nouveau du peu d'importance qu'elle a, l'habitant de cette localité vous fera exactement la même réponse :
« C'est une ville voisine qui, mieux placée et plus favorisée que la nôtre, nous empêche de prospérer. »

agde-17.jpg
(Grau d'Agde - Le quai de l'Est)

Et cependant, cette réponse qui pouvait être vraie il y a quelques années, ne l'est plus aujourd'hui. La ville française a tout ce qu'il faut pour devenir un des ports les plus commerçants du monde. En effet, le pays où elle est bâtie est d'une fertilité extraordinaire, elle est près de la mer et à une faible distance des mines de houille. Agde n'avait qu'à exploiter ce produit, que par un avantage inappréciable, elle possède en abondance à quelques kilomètres de son port, mais elle n'a pas su profiter de sa situation toute exceptionnelle.

agde-14.jpg
(Agde - La gare)

Car rien ne manque: ni chemins de fer, ni usines; mais par une insouciance inconcevable, ni usines, ni lignes ferrées ne sont utilisées par le port de la ville noire. C'est ce qui fait qu'elle reste stationnaire. Le chemin de fer qui réunit les mines au port de mer étant fait dans de très mauvaises conditions et n’ayant qu’une voie, ne permet pas de transporter la houille à bas prix.