Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/11/2009

Montpellier - Lycée de jeunes filles (6ème partie)

Retrouvez toutes les notes sur le lycée Clémenceau en cliquant ici

Souvenirs de l'internat

Le lycée accueillait des enfants jusqu'à 6 ans au jardin d'enfants qui se trouvait côté internat. Jusque dans les années 20, ils pouvaient poursuivre en primaire, puis au collège et au lycée. Ainsi ledit lycée de jeunes filles permettait de suivre la scolarité en intégralité. Sur la photo ci-dessous, on perçoit la cour de l'internat et tout autour les bâtiments de l'internat. Sur le fond à gauche et à droite, on devine les bâtiments des toilettes, bien plus bas que les autres.

Numériser0005.jpg
(Montpellier - Lycee de jeunes filles, Vue d'ensemble des jardins)

Chaque interne dsposait d'un lit, d'une chaise et d'une table de nuit. Les placards se trouvaient dans une salle attenante au dortoir, tout comme les lavabos. Il y avait un lavabo attribué à chaque interne.

Numériser0010.jpg
(Montpellier - Lycee de jeunes filles, Une salle de lavabos)

Les internes pouvaient recevoir des visites tous les jours de 13 h à 14 h et de 16 h à 17 h. Seules les personnes autorisées, parents proches, pouvaient venir rendre visite

Numériser0006.jpg
(Montpellier - Lycee de jeunes filles, parloir de l'internat)

Aujourd'hui, les salles de l'nternat (dortoirs, lavabos, placards) ont été remplacés par des sallles de classe. Les toilettes extérieures ont été démolies. Le grand parloir, donnant sur le boulevard Clémenceau, est devenu le centre de documentation.

14/09/2009

Montpellier - Lycée de jeunes filles (5ème partie)

Retrouvez toutes les notes sur le lycée Clémenceau en cliquant ici

LYCÉE DE JEUNES FILLES de MONTPELLIER

INTERNAT MUNICIPAL

Le Lycée de Montpellier, qui a été le premier Lycée de Jeunes Filles ouvert en France, demeure au premier plan par la valeur de son enseignement et l'organisation de son internat : Celui-ci réalise tout ce que les parents peuvent actuellement désirer. Placer les enfants dans les meilleures conditions d'hygiène, veiller de très près à leur santé physique, est la grande préoccupation. Toutes les élèves sont régulièrement pesées et mesurées, de façon à suivre leur développement. Si une anomalie de croissance est constatée, le Médecin, professeur agrégé, attaché à l'établissement, est consulté. Une installation moderne de bains et de douche permet une propreté rigoureuse de toutes les enfants.

Numériser0007.jpg
(Montpellier - Lycée de Jeunes filles, le jardin d'enfants)

Le chauffage central maintient dans toute la maison et par les plus grands froids une température douce et fixe. La discipline est libérale mais ferme, elle s'inspire de la plus entière loyauté, elle vise surtout à former chez les élèves le sens du devoir et de la responsabilité personnelle. La tenue et les manières sont l'objet d'une attention particulière; les internes, en dehors du Lycée, n'échappent pas au contrôle. Toute facilité est donnée aux élèves pour l'accomplissement de leurs devoirs religieux; un aumônier catholique est attaché à l'établissement, les élèves protestantes sont conduites à leur lieu de culte.

Numériser0008.jpg
(Montpellier - Lycée de Jeunes filles, 1ère étude)

Les pensionnaires, dont les parents n'habitent pas la Ville doivent avoir un correspondant responsable. Les correspondants sont tenus de surveiller les élèves dont ils ont pris la charge. Aucune élève n'est admise à sortir seule en ville. Les élèves dont la conduite et le travail ont été satisfaisants, sont autorisées à sortir tous les dimanches, elles sont demandées au parloir par les parents ou les correspondants de 9 h. à 10 h. ou de 12 h. 1/2, à 13 h1/2; elles doivent être ramenées au Lycée et présentées au parloir avant 20 h. 30; aucun retard n'est toléré. Le Parloir est ouvert aux familles chaque jour de 12 h 30 à 13 h 30 et de 16 h 1/4 à 16 h 3/4. Les lettres reçues par les pensionnaires doivent être contresignées ; la plus grande surveillance est exercée sur la correspondance.

Numériser0011.jpg
(Montpellier - Lycée de Jeunes filles, salle de manipulations)

Les pièces à produire pour l'inscription des élèves sont les suivantes:

  • 1) - Acte de naissance sur papier timbré.
  • 2) - Certificat de vaccine.
  • 3) - Certificat de bonne conduite délivré par l'établissement d'où vient l'élève.

Les frais de pension sont payés par trimestre et d'avance. Une remise est faite aux familles qui ont plusieurs enfants à l'Internat. En principe, aucune pensionnaire ne doit rester au Lycée pendant les vacances de Noël et de Pâques; toutefois, en cas de force majeure, l'Internat peut garder quelques élèves, moyennant un supplément de pension de 10 fr. par jour. Les livres et les fournitures scolaires sont à la charge des familles, ainsi que les leçons de musique. Un trousseau complet est exigé des pensionnaires; tous les objets doivent être marqués au numéro attribué à l'élève. Les draps et les serviettes des élèves qui sont restées deux ans au Lycée, ne sont pas rendus aux familles et passent au service de l'Infirmerie. L'Internat se charge du blanchissage et du raccommodage du linge sans rétribution spéciale.

 

26/01/2009

Montpellier - Lycée de jeunes filles (4ème partie)

Retrouvez toutes les notes sur le lycée Clémenceau en cliquant ici

Encore un volet consacré au lycée de jeunes filles de Montpellier, actuel lycée Clémenceau, pour visiter quelques classes supplémentaires accompagnés de mes souvenirs des années 80.

montpellier-079.jpg
(Montpellier - Lycée de jeunes filles, cour d'histoire naturelle)

100 ans après sa construction, l'intérieur des bâtiments avait vieilli. Certaines cloisons étaient fissurées au point que nous voyions les élèves de la salle voisine. Les planchers étaient en bois. Parfois, les planches avaient craqué et elles avaient été renforcées par des plaques en ferrailles. Ces plaques en fer étaient percées d'un trou rond de la taille d'un pied de chaise, donnant directement dans le vide. Je vous laisse le soin d'imager si les coïncidences entre un pied de chaise et un trou dans le plancher était le fruit d'un coïncidence ou d'un acte malveillant.

montpellier-078.jpg
(Montpellier - Lycée de jeunes filles, salle de dessin)

Une des salles du rez-de-chaussée était en amphithéâtre. C'était le dernier vestige de l'allure originelle des salles. Cette salle servait habituellement de salle d'étude, elle était toujours ouverte. L'amphithéâtre était constitué de telle sorte que le siège du banc de la rangée de devant était le support de la table de la rangée de derrière. Avec le temps, les bancs-tables avaient pris énormément de jeu. Aussi lorsque les élève s'asseyaient devant, ils ramenaient vers eux la table des élèves du rang de derrière. Les cahiers s'en trouvaient balaffrés et cela suscitait quelques disputes. Je me souviens encore de ces graffitis sculptés das le bois, des initiales, des coeurs, des tracés au compas, etc... ou encore ces dates 1952, 1927, 1896 ..., témoignage des générations qui se sont succédées dans ces classes.

Montpellier-LyceeFilles-1b.jpg
(Montpellier - Lycée de jeunes filles, classe de 2nde A, 1924-1925)

La photo de classe avait généralement lieu dans la cour de l'externat, le parc dont j'ai parlé dans ma précédente note. Chacun s'organisait pour rester à côté de ses copains de ses copines, malgré parfois les différences de taille qu'il fallait respecter, à la demande du photographe, pour la beauté de la photo.

Montpellier-LyceeFilles-2b.jpg
(Montpellier - Lycée de jeunes filles, les élèves de l'externat, 1924-1925)

Afin de rassurer les futurs élèves et leurs parents, le lycée a été entièrement renové peu de temps après mon bac. J'ai eu l'occasion d'y passer au début des années 90 et il avait été complètement transformé et mis aux normes.